Skip to content

Catégorie : Voice of Tavos

Coup de projecteur : Ephraim – L’escalade est son passe-temps

Nom: Ephraim

Ville d’origine : inconnue

Rôle : chef militaire

Âge : je compte mes victoires, pas les années

Arme préférée : les haches !

Loisirs : escalader, lancer des haches, raconter des histoires

On en sait assez peu sur la famille d’Ephraim, hormis qu’elle était de noble lignage. À la fin de son entraînement militaire, il s’est fait une réputation en remportant la plupart des tournois de lancer de hache auxquels il a participé. Il y a eu assez peu de ces tournois, il faut bien l’avouer… mais Ephraim a bien pris garde de ne pas mentionner ce détail.

Il a décidé de rejoindre le Duc quand tous ont dû quitter leur terre natale, comme le lui avait inspiré sa chère et tendre… qui n’était pas vraiment sa chère et tendre, d’ailleurs, mais Ephraim ne s’est pas trop étendu sur la question. Au final, Ephraim était considéré comme un véritable chef de guerre, et aucun ennemi ni aucune muraille n’a jamais été capable de contenir ses offensives.

Bonjour Ephraim, merci d’avoir accepté cet entretien avec la Voix de Tavos pour répondre aux questions de nos lecteurs.

D’abord, la plus pressante : vous qui êtes de noble naissance, qu’est-ce qui vous a convaincu de faire carrière dans l’armée plutôt qu’en politique ?

Ephraim: Depuis tout petit, j’ai un certain talent pour les armes. D’ailleurs, j’ai gagné le tournoi scolaire de lancer de hache 3 ans de suite. Et c’est le maire en personne qui a soufflé mon nom pour commander la garnison la plus proche. Je ne me voyais pas refuser.

VdT: C’est ainsi que vous êtes devenu l’un de nos plus fameux chefs militaires. La rumeur court que vous devez votre carrière militaire à votre cousin, le conseiller du Duc. Qu’avez-vous à dire là-dessus ?

E: Je vais vous répéter ce que j’ai dit à mes braves camarades il y a 2 jours à peine, quand des curieux m’ont demandé des conseils pour progresser dans leur carrière aussi vite que moi. Mais pour faire court, vu que j’ai des manœuvres tout à l’heure, il n’y a pas de miracle : il faut de la passion et du dévouement. Si j’ai gagné tous ces tournois de lancers de hache, à l’époque, ce n’est pas par chance, mais parce que j’avais travaillé dur à l’entraînement. C’est ce que je dis à mes soldats tous les jours : entraînez-vous dur et restez fixés sur votre objectif et peut-être que vous irez aussi loin que moi.

VdT: Il paraît que c’est une histoire d’amour qui vous a convaincu de rejoindre le Duc. Vous confirmez ?

E: Ah, eh bien oui. Si j’ai choisi de rejoindre le Duc, c’est en partie à cause d’une certaine dame dont je tairai le nom, par égard pour elle. Je lui avais déjà donné mon cœur, mais quand elle m’a demandé de la protéger pendant son voyage, elle a fini de me convaincre.

VdT: Pour finir, nous avons tous entendu parler des tournois de lancers de hache que vous avez remportés et de votre goût pour cette arme de guerre. Mais d’où vous vient cette passion pour l’escalade, et comment avez-vous imaginé d’intégrer ce loisir à vos tactiques militaires ?

E: C’est une histoire fascinante, en vérité. Ça remonte à l’époque où je fréquentais l’école militaire. Je faisais du rab d’entraînement après les exercices du matin et j’avais pris mon équipement avec moi. Je m’étais dit que ce poids en plus ne me gênerait pas plus que ça. Alors j’ai commencé à escalader les montagnes voisines, et c’est là que je le suis retrouvé devant une falaise particulièrement dangereuse. Et sans vouloir me jeter des fleurs, l’idée d’utiliser mes haches pour grimper était brillante… je suis arrivé au sommet en un clin d’œil. Après, il n’y avait plus qu’à convaincre mes supérieurs de l’intérêt de cette tactique. C’était tout une myriade de nouvelles techniques de siège qui s’ouvraient à nous.

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de nous répondre, Ephraim. Nous sommes ravis de pouvoir compter sur vous en ces temps troublés !

Leave a Comment

Voice of Tavos – Now with some puzzles

Hear ye, hear ye – there’s news in town!

Voice of Tavos has all the latest news for you! Did you find some Ore or Coal? Want to help with the construction of our new Silver Mines in the North? We have just the guide for you.

And if you fancy joining our brave soldiers as a Swordsman or Guard, stay tuned for our article series on the military.

This new edition of Voice of Tavos also includes two puzzles – as every serious news outlet has.

Do you have questions? Ask the editors or our team in the comments below and we’ll try to find the answer for you.

On March 12th we released episode two of our Meet the Team video series. As Senior Lead Environment Artist, Casper and his team are responsible for aligning art and game design.

With the food and animal system covered, it was time to get dirty:

Over the last few weeks we published details about the mines in The Settlers.

The Coal and Ore Mine are the backbone of our weapons industry, while the Silver and Gold Mine help us to not only motivate our soldiers but also attract new settlers.

An important figure when talking about mines of course is the Geologist. This time they even get their own hut, to take a break after searching for underground deposits.

Finally, we started April with a community vote: The Residence needed a renaming to better reflect its function in the game. The results were very clear: Cookhouse ended up being your favorite and will be the new (English) name for the building formerly known as “Residence”.

So, what can you expect in the coming weeks?

Well, we will start off with the Smelting Works introduction next week which provides the basis for the next big topic on the The Settlers Alliance: The military!

We will go over the different buildings producing military equipment, our soldiers’ training facilities, the fortifications, military leaders and more. There’s lots to cover, so stay tuned!

To prevent your brains from rusting and help you pass the time, this Voice of Tavos includes two puzzles for you!

In the below word puzzle we hid 21 terms from The Settlers – can you find them all?

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
1 B T E K R A M N S U G M T R C O L T R F
2 G Q F V E T L X B L M I U O E H E O D I
3 A U E V K V U M O E I D A E W E G Y N S
4 R A Y Y A W I R L A O C B H S N N K D H
5 R R R L M D Y V Y O H I V H E S H O I E
6 I R E D L I U B W M W O R K E R O A I R
7 S Y N A O A S T A M I N A M N R W L L P
8 O F N T O Y F K E S U O H D L I U G O L
9 N D A M T O E G A T H E R E R N V A P C
10 S I T Z S R S L A M I N A H A M L E T A
Softwood Worker Builder Pioneer Gatherer
Townhall Fisher Market Hamlet Stamina
Animals Coal Coachmaker Garrison Midlands
Glory Colosseum Guildhouse Toolmaker Quarry
Tannery

Oh dear, someone mixed up the dates and dressed for casual Friday on a Thursday! Can you find him awkwardly standing there, ashamed over his fashion mishap?

Is there anything you’d like to see in the future? Did you find the poor guy in the picture above? Are there any good recipes you want to share with your fellow settlers?

Don’t hesitate and send us all the details!

Also, don’t forget to post your questions for Voice of Tavos below our upcoming articles!

Leave a Comment

La Voix de Tavos – Votre source d’informations n° 1 dans l’archipel

Oyez, oyez ! Il y a du nouveau !

La Voix de Tavos vous livre toutes les dernières nouvelles ! Un guide de gestion des fermes d’élevage, des nouvelles sur les mines d’or et d’argent et des informations sur la fraîcheur des dernières prises de Ian le pêcheur… tout un programme !

Vous avez des questions ? Posez-les aux éditeurs ou à notre équipe dans les commentaires ci-dessous et nous tâcherons de vous répondre.

Le 30 janvier dernier, nous avons lancé notre nouvelle série vidéo, « À la rencontre de l’équipe ». Par souci de transparence, cette série vise à vous présenter divers membres de l’équipe de développement, leur travail de tous les jours et un peu de leur vie privée.

Cette première vidéo portait sur Edgar Bittencourt, le directeur artistique du nouveau The Settlers.

Vos avis et commentaires nous sont toujours très utiles. Nous avons donc publié un article sur les enseignements que nous en avons tirés et récapitulé les changements que nous avons introduits dans le jeu après les dernières sessions de test.

Par exemple, pour vous faciliter la vie, notre navire colonial donne désormais un aperçu clair des ressources et unités à son bord.

Et puis, nos rédacteurs ont fait tout le voyage jusqu’à Tavos pour vous livrer tout ce qu’il y a à savoir sur la faune locale.

La première étape, c’est bien sûr votre propre colonie. Le 13 février, nous vous avons donc présenté la ferme d’élevage, qui abrite les poulets, cochons et autres bovins.

Par ailleurs, nous avons reçu des messages de votre part que nous voudrions partager avec vous (par contre, pour les messages en question, mieux vaut vous en tenir aux pigeons voyageurs… les mouettes, ça le fait moins).

Sur Reddit, camy252 nous a informés qu’il avait amélioré et configuré son nouvel « ordinateur » magique avant de jouer dessus à The Settlers 1. Une belle photo, et peut-être même quelques bougies pourraient vraiment donner plus de cachet à la pièce… ici, à Tavos, on raffole des bougies.

Jo Lott, d’une lointaine contrée qu’on appelle « Twitter » nous a gratifié d’une bonne dose de nostalgie avec un sublime artwork. Les vétérans de l’ancien temps sauront immédiatement de quoi il s’agit : le quartier-général des Romains dans The Settlers 2, revisité dans un style différent.

Merci à tous les deux d’avoir partagé ces images avec nous.

Les perspectives sont alléchantes ! Nous avons en stock des articles exclusifs rien que pour vous :

Vous aussi, vous rentrez chez vous avec le dos en compote après avoir porté des bûches et des pierres toute la journée ?

Rassurez-vous : nous avons de nouvelles inventions en cours de création : les mules et les bœufs peuvent aussi tirer les charrettes, alors nous allons nous intéresser de près à l’atelier de charron et au carrossier.

En outre, Trici, reporter et game designer de son état, nous décrira en détail comment sont gérés les animaux dans The Settlers, où les trouver et ce que sont les « animaux d’ambiance » au juste.

Une « source de confiance » nous a aussi indiqué que vous devriez pouvoir compter sur un deuxième épisode de « À la rencontre de l’équipe » dès le début du mois de mars.

Cette fois, c’est Casper, Lead Senior Environment Artist, qui est à l’honneur. Pour commencer, il vous emmènera dans l’une des majestueuses forêts de Tavos (ou bien peut-être est-ce Düsseldorf ?). Ensuite, nous le raccompagnerons à son bureau pour qu’il nous décrive comment toutes ses explications se traduisent dans le jeu.

Casper s’est aussi un peu livré sur sa vie privée et ses passe-temps, alors ne ratez pas cette édition spéciale dès le 3 mars.

Nos récentes expansions territoriales ont mis à jour de vastes gisements de ressources au nord. Restez avec nous pour avoir un aperçu de l’industrie lourde, que vous étiez nombreux à nous réclamer.

Les mines, les fonderies, les forges… c’est au programme du mois de mars !

L’équipe éditoriale de la Voix de Tavos a reçu de très nombreuses questions par courrier. Nous avons cherché les réponses pour vous :

La première question nous vient d’IppoSenshu :

« J’aimerais savoir s’il y a une difficulté particulière qui a vraiment donné du fil à retordre à Edgar. On a tous connu ce genre de situation qui nous en a fait baver mais qui a fini par tourner dans le sens qu’on voulait. »

Pour Edgar, c’est le système de génération procédurale des cartes (sous PES, « Procedural Environment System ») qui l’a tout particulièrement sollicité… mais c’est aussi le projet dont il est le plus fier. Ce système, fruit de la collaboration entre level artists et ingénieurs, a permis de générer des cartes au cachet « authentique » d’une simple pression sur un bouton.

Sur les forums, Adi1966 se demande s’il est possible de jouer en Escarmouche sans ennemis.

Oui, c’est possible. Lors de la création d’une escarmouche personnalisée, l’un des paramètres vous permettra de désactiver les ennemis et de coloniser une île sans personne pour vous la disputer. Vous pourrez aussi décider de la quantité de ressources dont vous disposerez en début de partie et déterminer la taille des gisements.

Qu’aimeriez-vous voir dans le futur ? Vous auriez des informations sur les techniques secrètes de Margret la forgeronne, ou sur les meilleurs coins de cueillette de Tavos ? Envoyez un pigeon voyageur à notre équipe éditoriale et dites-nous tout.

Et n’oubliez pas de poser vos questions pour la Voix de Tavos à l’occasion de nos prochains articles !

Leave a Comment

La Voix de Tavos – Votre source d’informations n° 1 dans l’archipel

Oyez, oyez. Il y a des nouvelles en ville. Oyez, oyez.

LaVoix de Tavos vous livre toutes les dernières nouvelles. Oyez, oyez.

EVous saurez tout sur ce qui se passe en ville et les dernières rumeurs qui circulent sur les marchés. Nous vous donnons un rapide aperçu des dernières nouvelles, ainsi qu’un coup d’œil dans notre boule de cristal pour savoir ce qui vous attend dans un futur proche.

Vous avez des questions ? Posez-les aux éditeurs ou à notre équipe dans les commentaires ci-dessous et nous tâcherons de vous répondre.

C’est une nouvelle année qui a commencé ! L’année 2020 sera celle de la sortie pour The Settlers.

Du 9 au 12, les joueurs ont pu télécharger The Settlers 3 History Edition et y jouer pour une durée limitée.

Nous avons aussi continué à étoffer la rubrique « The Settlers History Collection » sur The Settlers Alliance avec à la clé de nouveaux articles et guides. En dernier lieu, nous avons ajouté plusieurs aperçus sur The Settlers – Bâtisseurs d’empire, dont les différents héros et bâtiments.

Mais vous êtes nombreux à attendre de nouvelles informations sur le prochain The Settlers.

Ainsi, le 23 janvier, nous avons publié un article sur le premier des trois biomes du jeu : les terres centrales.

Les terres centrales ressemblent plus ou moins à l’Europe centrale : du vert partout avec de vastes prairies et forêts. Les îles ont été modelées par l’activité volcanique, d’où les crêtes escarpées et le centre plutôt montagneux.

Chaque biome est divisé en 3 régions qui ont chacune une identité visuelle et un gameplay propres, qui varient selon les ressources disponibles, l’espace de construction et la valeur stratégique. Les « terres centrales » ménagent un bon équilibre entre tous les aspects du gameplay.

Bref, à quoi faut-il s’attendre cette semaine et dans un futur proche ? Jetons un œil dans notre boule de cristal.

Jeudi, nous lancerons une nouvelle série vidéo pour vous informer sur le développement du jeu et sur l’équipe qui travaille en coulisse. Restez avec nous pour faire connaissance avec l’équipe !

Ensuite, vous pourrez compter sur un petit cadeau à notre communauté, mais vous aurez aussi droit un récapitulatif de ce que nous ont appris nos derniers journaux de bord, ainsi qu’une synthèse de vos retours au fil des derniers mois.

Quant à ceux parmi vous qui ont la fibre végétale et/ou animale, ils ne seront pas en reste ! Dans la deuxième moitié du mois de février, nous nous pencherons sur nos amies les bêtes… souvent adorables, parfois féroces.

Qu’aimeriez-vous voir dans le futur ? Est-ce qu’il manque quelque chose ? Dites-nous tout !

Et n’oubliez pas de poser vos questions pour la Voix de Tavos à l’occasion de nos prochains articles !!

Leave a Comment