Skip to content

La Voix de Tavos – Votre source d’informations n° 1 dans l’archipel

Oyez, oyez ! Il y a du nouveau !

La Voix de Tavos vous livre toutes les dernières nouvelles ! Un guide de gestion des fermes d’élevage, des nouvelles sur les mines d’or et d’argent et des informations sur la fraîcheur des dernières prises de Ian le pêcheur… tout un programme !

Vous avez des questions ? Posez-les aux éditeurs ou à notre équipe dans les commentaires ci-dessous et nous tâcherons de vous répondre.

Le 30 janvier dernier, nous avons lancé notre nouvelle série vidéo, « À la rencontre de l’équipe ». Par souci de transparence, cette série vise à vous présenter divers membres de l’équipe de développement, leur travail de tous les jours et un peu de leur vie privée.

Cette première vidéo portait sur Edgar Bittencourt, le directeur artistique du nouveau The Settlers.

Vos avis et commentaires nous sont toujours très utiles. Nous avons donc publié un article sur les enseignements que nous en avons tirés et récapitulé les changements que nous avons introduits dans le jeu après les dernières sessions de test.

Par exemple, pour vous faciliter la vie, notre navire colonial donne désormais un aperçu clair des ressources et unités à son bord.

Et puis, nos rédacteurs ont fait tout le voyage jusqu’à Tavos pour vous livrer tout ce qu’il y a à savoir sur la faune locale.

La première étape, c’est bien sûr votre propre colonie. Le 13 février, nous vous avons donc présenté la ferme d’élevage, qui abrite les poulets, cochons et autres bovins.

Par ailleurs, nous avons reçu des messages de votre part que nous voudrions partager avec vous (par contre, pour les messages en question, mieux vaut vous en tenir aux pigeons voyageurs… les mouettes, ça le fait moins).

Sur Reddit, camy252 nous a informés qu’il avait amélioré et configuré son nouvel « ordinateur » magique avant de jouer dessus à The Settlers 1. Une belle photo, et peut-être même quelques bougies pourraient vraiment donner plus de cachet à la pièce… ici, à Tavos, on raffole des bougies.

Jo Lott, d’une lointaine contrée qu’on appelle « Twitter » nous a gratifié d’une bonne dose de nostalgie avec un sublime artwork. Les vétérans de l’ancien temps sauront immédiatement de quoi il s’agit : le quartier-général des Romains dans The Settlers 2, revisité dans un style différent.

Merci à tous les deux d’avoir partagé ces images avec nous.

Les perspectives sont alléchantes ! Nous avons en stock des articles exclusifs rien que pour vous :

Vous aussi, vous rentrez chez vous avec le dos en compote après avoir porté des bûches et des pierres toute la journée ?

Rassurez-vous : nous avons de nouvelles inventions en cours de création : les mules et les bœufs peuvent aussi tirer les charrettes, alors nous allons nous intéresser de près à l’atelier de charron et au carrossier.

En outre, Trici, reporter et game designer de son état, nous décrira en détail comment sont gérés les animaux dans The Settlers, où les trouver et ce que sont les « animaux d’ambiance » au juste.

Une « source de confiance » nous a aussi indiqué que vous devriez pouvoir compter sur un deuxième épisode de « À la rencontre de l’équipe » dès le début du mois de mars.

Cette fois, c’est Casper, Lead Senior Environment Artist, qui est à l’honneur. Pour commencer, il vous emmènera dans l’une des majestueuses forêts de Tavos (ou bien peut-être est-ce Düsseldorf ?). Ensuite, nous le raccompagnerons à son bureau pour qu’il nous décrive comment toutes ses explications se traduisent dans le jeu.

Casper s’est aussi un peu livré sur sa vie privée et ses passe-temps, alors ne ratez pas cette édition spéciale dès le 3 mars.

Nos récentes expansions territoriales ont mis à jour de vastes gisements de ressources au nord. Restez avec nous pour avoir un aperçu de l’industrie lourde, que vous étiez nombreux à nous réclamer.

Les mines, les fonderies, les forges… c’est au programme du mois de mars !

L’équipe éditoriale de la Voix de Tavos a reçu de très nombreuses questions par courrier. Nous avons cherché les réponses pour vous :

La première question nous vient d’IppoSenshu :

« J’aimerais savoir s’il y a une difficulté particulière qui a vraiment donné du fil à retordre à Edgar. On a tous connu ce genre de situation qui nous en a fait baver mais qui a fini par tourner dans le sens qu’on voulait. »

Pour Edgar, c’est le système de génération procédurale des cartes (sous PES, « Procedural Environment System ») qui l’a tout particulièrement sollicité… mais c’est aussi le projet dont il est le plus fier. Ce système, fruit de la collaboration entre level artists et ingénieurs, a permis de générer des cartes au cachet « authentique » d’une simple pression sur un bouton.

Sur les forums, Adi1966 se demande s’il est possible de jouer en Escarmouche sans ennemis.

Oui, c’est possible. Lors de la création d’une escarmouche personnalisée, l’un des paramètres vous permettra de désactiver les ennemis et de coloniser une île sans personne pour vous la disputer. Vous pourrez aussi décider de la quantité de ressources dont vous disposerez en début de partie et déterminer la taille des gisements.

Qu’aimeriez-vous voir dans le futur ? Vous auriez des informations sur les techniques secrètes de Margret la forgeronne, ou sur les meilleurs coins de cueillette de Tavos ? Envoyez un pigeon voyageur à notre équipe éditoriale et dites-nous tout.

Et n’oubliez pas de poser vos questions pour la Voix de Tavos à l’occasion de nos prochains articles !

Soyez le premier à commenter