Skip to content

Toujours affamées et parfois féroces : les bêtes sauvages

Dans The Settlers, les animaux ne sont pas que des petites bestioles mignonnes qui se promènent dans le monde au petit bonheur. Certains ont même des fonctions très spéciales. La plupart des animaux ont pour rôle d’alimenter l’économie, voire de la perturber. Mais parfois, ils créent aussi un défi. Entrons un peu plus dans les détails.

Animaux d’ambiance

Tous les animaux n’ont pas de rôle spécifique. Ces animaux d’ambiance se contentent de voleter, sautiller et gambader un peu partout sans véritable objectif. Ces animaux n’existent que pour donner de la vie au monde.

Animaux liés au gameplay

Les animaux liés au gameplay utilisent leur propre système de simulation, qui se décline en plusieurs comportements. Ce système est relié à de très nombreux autres systèmes de jeu, comme vous le verrez bientôt :

Cycle de vie

Tous les animaux sauvages et domestiques peuvent vieillir et avoir leur propre cycle de vie. Quand ils viennent de naître, ils sont jeunes et protégés. Les animaux adultes sont capables de se reproduire et certains peuvent même servir d’animaux de trait. Les vieux animaux finissent par mourir, s’ils ne sont pas abattus avant par un chasseur ou un éleveur pour servir à l’alimentation.

Habitat et mouvements

Tous les animaux peuvent aller et venir, mais ils ont tous un habitat qu’ils préfèrent. Pour les animaux d’élevage, c’est encore plus simple. Ils se plaisent dans leur enclos, où ils circulent comme bon leur semble. Si quelqu’un est assez détestable pour détruire leur coquet foyer, les animaux d’élevage déambuleront sans but jusqu’à ce qu’un éleveur les récupère pour leur donner un nouveau chez eux. En général, ces animaux sont ravis de vivre en enclos.

Les animaux sauvages choisissent leur propre habitat préféré. Les cerfs et les sangliers se plaisent tout particulièrement à l’abri d’une forêt. Les lapins préfèrent les prairies. Dès qu’ils sont dans leur habitat favori, ils circulent librement, ils se nourrissent et se reproduisent. Ils peuvent vivre hors de leur habitat préféré, mais ils auront donc moins de facilités à se nourrir et à se reproduire. En clair, une espèce donnée risque l’extinction si son habitat préféré n’est plus disponible. Si vous préservez les forêts, les cerfs vivront leur vie sans souci. Mais si jamais vous avez un besoin pressant de planches pour construire de nouvelles maisons ?

Entre timides et agressifs

Certains animaux sont farouches et chercheront à fuir si des Settlers s’approchent de trop près. Si un petit lapin se perd dans une ville pleine de Settlers, il risque de paniquer et de cavaler dans tous les sens à la recherche d’une échappatoire. De même, d’autres animaux peuvent prendre peur devant un tel état de panique.

D’autres animaux, au contraire, sont plutôt agressifs. Un animal agressif menacé par la proximité d’un Settler attaquera pour le chasser. Le Settler en question cessera alors toutes ses activités et lâchera tout ce qu’il porte pour se mettre en lieu sûr. Ainsi, il peut arriver que des cueilleurs soient dans l’incapacité de travailler si une harde de sangliers vit près de leur zone de cueillette. Mais pas de panique : vos chasseurs ou vos soldats peuvent remédier au problème.

Nourriture

Nous l’avons déjà dit, tous les animaux ont besoin de manger et ils ont chacun des régimes bien spécifiques. Mais pourquoi faut-il qu’ils mangent ? Quand ils ont le ventre plein, leurs chances de se reproduire augmentent. Mais l’animal ne sera rassasié que provisoirement. Quand il aura à nouveau faim, le croissance démographique reviendra à la normale. Par exemple, les sangliers ne mangent pas d’herbe et négligeront totalement les zones herbeuses pour s’ébattre dans les champs de maïs.

Mais comment les fermes sont-elles affectées ? Si une famille de sangliers décide de vivre dans un champ, les fermiers ne peuvent plus continuer leur travail, puisque les sangliers sont des animaux agressifs qui chasseront quiconque approche de trop près. Mais bon, la situation n’est pas non plus désespérée : les sangliers prendront leurs pattes à leur cou si des chasseurs ou des soldats pointent le bout de leurs arcs.

Élevage

Les animaux se reproduisent automatiquement, mais avant de donner naissance à leurs petits, ils vérifient les alentours pour s’assurer que les lieux soient bien adaptés à un nouveau-né. D’abord, un animal solitaire n’est pas capable de se reproduire. Il faut toujours deux spécimens adultes d’une même espèce proches l’un de l’autre. Ensuite, l’animal est-il prêt à se reproduire ? Les animaux ne peuvent pas mettre bas toutes les deux secondes. Il leur faut une certaine période de repos entre chaque naissance. Et puis, combien d’animaux vivent-ils déjà dans la zone ? Les animaux évitent de surpeupler leur propre habitat pour ne pas le dégrader. S’il y a déjà trop d’animaux dans un habitat, une forêt par exemple, la croissance démographique s’en ressentira considérablement. Enfin, un animal bien nourri a de meilleures chances de se reproduire qu’un animal affamé.

Les poules, c’est un peu différent : elles pondent des œufs. Parfois, les poules se contentent de pondre des œufs, mais il arrive qu’une nouvelle poule naisse. Ce qui nous amène à une question fondamentale : qui de l’œuf ou de la poule est arrivé en premier ? On n’a toujours pas la réponse !

Poissons

Les poissons sont très différents des autres animaux. Tous les poissons ne sont pas visibles, mais si on en voit quelques-uns qui sautent hors de l’eau, c’est le signe qu’il y en a beaucoup d’autres à cet endroit. Si on n’aperçoit aucun poisson, c’est qu’il n’y en a pas.

Comme tous les autres animaux, les poissons ont leur propre cycle de vie. Ils naissent, vivent et meurent. Ils peuvent se reproduire et se déplacer. Ils n’ont pas besoin de nourriture, mais ils nourrissent le pêcheur qui les attrape.

Comme tous les autres animaux, à chaque espèce de poisson son habitat. Certains vivent en eau salée, d’autres en eau douce… et d’autres encore vivent dans les deux.

Chasseurs

Pour commencer, les chasseurs ne peuvent s’en prendre qu’à de petits animaux comme les lapins. Mais au fil des améliorations, leurs capacités augmentent. Au final, ils pourront chasser à la fois les sangliers et les cerfs. Tous les animaux donnent de la viande au chasseur. Les cerfs rapportent du cuir en plus.

Le chasseur est très soucieux de ne pas exterminer toute une espèce, alors il ne s’en prend qu’aux animaux les plus vieux. Il ne tire ni les jeunes, ni les adultes. Néanmoins, il est possible d’ordonner au chasseur de tuer les animaux adultes. Bien sûr, l’efficacité à court terme augmente, mais vous prenez le risque d’éliminer tous les animaux d’une espèce donnée dans la région.

En plus de savoir chasser, le chasseur a une deuxième capacité secrète. Les sangliers sont très agressifs et risquent d’attaquer les porteurs et les ouvriers. Il peut même arriver que des Settlers soient empêchés de travailler dans une zone donnée s’il y a trop de sangliers en maraude plus tard. Mais un chasseur peut effrayer les sangliers, sans même avoir à les tuer. Quand il est tout près, les animaux prennent peur et s’en vont.

Le ranch

Le ranch est un lieu paisible où peuvent grandir les bêtes d’élevage. L’éleveur a un emploi du temps très chargé, mais il ne demande qu’à faire son travail pour assurer le bien-être de ses bêtes.

D’abord, il faut construire des enclos où faire vivre le bétail. Il peut y avoir plus d’un enclos par espèce, mais il ne peut y avoir qu’une espèce par enclos. Un éleveur peut agrandir les enclos existants ou en construire de nouveaux… et il faut alors veiller à nourrir tous ces animaux comme il faut.

Après avoir construit le premier enclos, l’ouvrier retourne à l’étable du ranch, qui accueille les animaux reproducteurs.

Quand un animal vient au monde, l’éleveur l’emmène dans l’un des enclos.

Dès que les animaux deviennent adultes, ils peuvent à leur tour se reproduire. En outre, les poules adultes commencent à pondre des œufs que les ouvriers peuvent ensuite ramasser.
Quand un animal vieillit, l’éleveur le ramène à l’étable où il servira de source de nourriture. Les poulets, cochons et vaches peuvent tous donner de la viande à consommer par les Settlers.

Les vaches, de même que les ânes, ont un rôle supplémentaire : dès qu’elles deviennent adultes, un porteur peut les guider jusqu’au carrossier. Un âne ou un bœuf peut tirer une charrette flambant neuve capable de transporter beaucoup plus de marchandises qu’un porteur humain. Il y a toujours un porteur pour guider la charrette.

Pêcheurs

Le rôle du pêcheur est bien sûr d’attraper du poisson. À chaque nouvelle amélioration, c’est une nouvelle variété de poisson qui peut être pêchée. En même temps, l’amélioration permet au pêcheur de prendre du poisson dans les lacs, en plus des océans.

Le pêcheur peut vider tout un lac de ses poissons si personne ne l’en empêche. Comme les lacs contiennent bien moins de poissons que le vaste océan, ils risquent de ne plus accueillir le moindre poisson s’il y a trop de pêcheurs à l’œuvre. Auquel cas il n’est plus possible de reconstituer la population de poissons, alors faites attention.

Comment cohabiterez-vous avec la faune de The Settlers ? Serez-vous partisan d’une coexistence pacifique, ou bien êtes-vous de ces irréductibles Gaulois pour qui un rôti de sanglier ne se refuse pas ? Ou peut-être êtes-vous fermier dans l’âme ? Dites-nous tout dans les commentaires !

2 Comments

  1. Beuhsey

    Quand commence-t-on à tester ??? C’est long et en cette période ce serait bien divertissant !!! Une Béta ! Une béta !! Une béta !!!

    Antworten zum Kommentar anzeigen